Les figues avec moi n'ont pas la chance de pouvoir réaliser le rêve de leur vie. Pas de balade en panier d'osier,...Lors de mes promenades quotidiennes, je les chipe à l'arbre. Elles finissent dans ma bouche !

Avec Grande Chérie, ce n'est pas la même histoire ! Elle prend son temps, fait le tour des arbres. Point de racisme, les vertes, les noires, les petites, les grosses toutes ont leur chance dès qu'elles sont mûres...

Une belle pâte sucrée, un peu de poudre d'amande. Elle les aligne méticuleusement . Un oeuf battu avec du sucre et hop au four. Et rehop dans notre assiette !!!